« Trente ans de décentralisation. Quel avenir pour l’action sociale et médico-sociale ? » – Colloque Odas le 13 novembre 2014 à Paris.

« Trente ans de décentralisation. Quel avenir pour l’action sociale et médico-sociale ? » – Colloque Odas le 13 novembre 2014 à Paris.

Le projet de réforme territoriale affiche un souci légitime de performance de l’action publique et tout particulièrement de l’action sociale et médicosociale. Pour autant, c’est aujourd’hui un sentiment d’inquiétude qui domine. En effet, la définition des nouvelles responsabilités s’est effectuée sans analyse approfondie de ces trente dernières années de décentralisation. De plus, divers éléments prospectifs semblent avoir été négligés, dont la nécessaire adaptation des politiques sociales à un contexte financier contraint. Ce sont ces questions que l’Odas propose d’aborder au cours de ce symposium qui souhaiterait s’imposer comme un moment de réflexion partagée. En débutant par une lecture critique de l’existant, fondée sur divers travaux de l’Odas et discutée par des personnalités qualifiées, la matinée permettra de dresser un bilan des faiblesses actuelles mais également des opportunités qu’il importe de préserver, voire de renforcer. L’après-midi fera surtout émerger les pistes prometteuses d’évolution pour l’action sociale de demain. Pour ce faire, les débats se nourriront de l’expérience des 18 Départements qui participent à la rechercheaction de l’Odas « Territorialisation et Cohésion Sociale », ainsi que des recommandations de plusieurs experts.

Au programme :

Matinée : Le bilan Animation par Bruno BOTELLA, rédacteur en chef d’Acteurs publics
09h00 – 09h30 – Accueil
09h30 – 10h30 – Présentation du bilan de trente ans de décentralisation de l’action sociale et médico-sociale, réalisé spécifiquement pour ce symposium par l’Odas
– Jean-Louis SANCHEZ, délégué général de l’Observatoire national de l’action sociale – Claudine PADIEU, directrice scientifique de l’Observatoire national de l’action sociale
10h30 – 12h00 – Discussion autour de ce bilan par des universitaires et des personnalités qualifiées, et débat avec la salle – Robert LAFORE, enseignant chercheur à Sciences Po Bordeaux – Véronique ROBITAILLIE*, directrice générale adjointe du CNFPT en charge de la direction de l’INET – Henri NOGUÈS, économiste, professeur émérite à l’Université de Nantes – Cyprien AVENEL*, sociologue, adjoint au chef de la mission Analyse stratégique, Synthèses et Prospective à la DGCS
12h00 – 13h30 – Déjeuner libre

Après – midi : Les perspectives
13h30 – 14h00 – Projection d’un film sur les Départements et l’innovation sociale, réalisé spécialement pour le symposium
14h00 – 15h00 – Présentation des enseignements de la recherche action menée avec dix-huit Départements sur les nouvelles perspectives de l’action sociale – Didier LESUEUR, délégué général adjoint de l’Observatoire national De l’Action Sociale – Maud GALLAY, coordinatrice de la recherche action « Territorialisation et cohésion sociale »
15h00 – 16h30 – Discussion autour de ces diverses questions par des universitaires et des personnalités qualifiées, et débat avec la salle – Anne CHARPY, directrice fondatrice de Voisins Malins – Nadège SÉVERAC*, sociologue, rapporteure sur la protection de l’enfance pour la commission enfance-adolescence de France stratégie – Arnaud THOMAS, sociologue, formateur à l’IRFASE – Marc ROUZEAU, docteur en sciences politiques, professeur associé à Science Po Rennes
16h30 – 17h00 – Synthèse et conclusion par Jérôme VIGNON, président des Semaines sociales de France, président de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale et de l’Observatoire national de la précarité énergétique

………………………………………………………………………………………………

*Sous réserve de confirmation
Qu’est ce que l’Observatoire national De l’Action Sociale ?
Lieu d’observation partagée, l’Observatoire national de l’action sociale (Odas) analyse l’évolution des problématiques sociales et l’adaptation des réponses à ces nouveaux enjeux. Il s’agit, en partant de ces enseignements, d’accompagner collectivités locales, institutions et acteurs locaux dans la définition de leurs stratégies, de leur organisation et de leurs pratiques professionnelles. Ses principes d’intervention sont : la neutralité politique et institutionnelle, la pédagogie par l’échange et la transversalité.
L’Odas a été créé dans un souci d’aide à la décision publique. Pour remplir efficacement son rôle, en évitant toute instrumentalisation de l’État, cette structure s’est organisée dans le cadre de la loi de 1901 régissant les associations, alors qu’elle aurait pu opter pour un cadre davantage réglementaire et protecteur. Ce statut lui a permis de regrouper sans contrainte tous les courants institutionnels et toutes les sensibilités politiques. Et vingt-cinq ans après sa création, elle mobilise effectivement l’ensemble des intervenants sociaux (État, protection sociale, collectivités locales, associations), car ses travaux disponibles sur le site www.odas.net sont particulièrement appréciés de tous ceux qui souhaitent réformer nos réponses pour préserver notre modèle de civilisation.
Télécharger le pré-programme et le bulletin d’inscription ; Inscription en ligne www.odas.net Observatoire national de l’Action sociale décentralisée 250 bis boulevard Saint Germain – 75007 Paris Tél : 01 44 07 02 52 – Fax : 01 44 07 02 62




1 Commentaire to “« Trente ans de décentralisation. Quel avenir pour l’action sociale et médico-sociale ? » – Colloque Odas le 13 novembre 2014 à Paris.”

  1. Dans le cadre de l’action sociale, le problématiques ont évolué. Mais adapter les réponses aux nouvelles problématiques et aux nouveaux enjeux, ne se fait pas se façon égalitaire, bon nombre de départements avec une forte demande et peu de moyens n’arrive pas à remplir cette mission comme il le devrait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*