Réussir le devoir de politiques sociales : le DC4

Réussir le devoir de politiques sociales : le DC4

Réussir le devoir de politiques sociales : le DC4

 

Question 1 : permet d’apprécier les connaissances du candidat en matière de politiques sociales

Les questions à se poser pour délimiter cette partie :

  • Quel est le problème posé ?
  • De quoi s’agit-il ?
  • Quel est l’origine de ce problème ?
  • Avec quels autres problèmes peut-il être mis en relation ?
  • Quelles réponses ont été apportées par les pouvoirs publics ?
  • Quels ont été les impacts ?
  • Qu’est-ce qui peut expliquer encore l’existence de la problématique évoquée ?

Les réponses à ces questions doivent permettre la rédaction d’une petite introduction dans cette partie, un écrit structuré pour répondre à la question posée.

 

Question 2 : permet au jury de vérifier la connaissance des institutions, des professionnels, des publics et des compétences par le candidat.

Il s’agit ici de présenter les acteurs en lien avec la ou les politiques concernées par le sujet.

Les acteurs peuvent relever du domaine politique (Etat et collectivités) mais aussi le secteur associatif ou privé.

Les enjeux et intérêts pour chacun doivent être évoqués.

Les partenariats et les stratégies sont précisés et justifiés.

Les freins et difficultés repérés sont énoncés pour une meilleure définition du contexte.

Ces éléments permettent de vérifier la connaissance du contexte professionnel par le candidat.

 

Question 3 : il est question ici du positionnement professionnel :

 Requiert la connaissance des institutions, des publics et la maîtrise de la méthodologie d’intervention (ensemble concerté d’opérations mises en œuvre pour atteindre un ou plusieurs objectifs.

Au travers de 2 modes d’intervention, le professionnel Assistant de Service Social que vous êtes, va mettre à profit ses compétences, par le biais de ses grandes fonctions.

1er mode d’intervention : l’Intervention Sociale d’Aide à la Personne (ISAP) 

Une amélioration de la situation de la personne, ses rapports avec l’environnement est visée, ou encore une transformation, en recherchant sa participation, au prorata de ses potentialités et respectant la personne.

Ces conditions induisent une attitude empathique de l’Assistant de Service Social et impose le respect de la liberté de l’usager, son intimité et sa vie privée, son degré d’autonomie.

L’étude de la situation : et le rassemblement des faits qui vont demander la mise en œuvre de compétences telles que l’écoute, la capacité à entrer en relation et à s’adapter. Le professionnel doit disposer d’un certain nombre d’informations pour comprendre la problématique de la personne. Le but étant de dégager des pistes de solutions.

Le diagnostic  : se traduit par une interprétation des données, formuler des hypothèses explicatives. Les connaissances acquises dans les différents UF sont nécessaires, ainsi que des données relatives à l’environnement de l’usager, ceci dans le but de déterminer et arrêter un plan d’action.

Le plan d’action : c’est le traitement social prévu, il est conditionné par les souhaits et motivations de la personne, dont va tenir compte le Travailleur social pour élaborer le projet (diagnostic, éthique, déontologie), et le projet institutionnel (missions, orientations et moyens) ainsi que le projet de société (orientation de l’action sociale).

Des stratégies et moyens seront mis en œuvre pour accompagner l’usager pour atteindre l’objectif fixé dans le cadre du plan d’action.

En fonction de la situation, l’aide peut prendre plusieurs formes :

  • Mise à disposition de ses services en relais à l’usager quand ce dernier n’arrive pas à effectuer seul ses démarches
  • Se joindre à la personne pour certaines actions
  • Guider la personne en l’aidant à faire un choix
  • Soutenir par la valorisation des aspects positifs
  • Informer en donnant une réponse claire

En résumé, l’ISAP permet à l’Assistant de Service Social de mettre à profit les fonctions suivantes :

–  Accueil

–  Information

–  Ecoute

–  Orientation

–  Médiation

–  Accompagnement social…

2ème mode d’intervention : Intervention Sociale d’Intérêt Collectif (ISIC)

Plusieurs formes sont alors possibles.

Le Travail Social avec les Groupes (TSG) : s’appuie sur le potentiel d’aide mutuelle. Il vise à aider les membres du groupe à satisfaire leurs besoins socio émotifs ou à accomplir certaines tâches afin d’acquérir du pouvoir (empowerement). Il favorise la promotion de l’autonomie, la participation des personnes au processus d’aide. Le Travailleur social fait émerger les ressources des personnes au-delà de la situation problème. Il est un médiateur auprès des institutions, pour que les actions et paroles de ces personnes soient entendues et prises en compte par les institutions.

L’objectif du TSG est de :

–  favoriser le changement personnel chez les personnes confrontées à des difficultés de même nature

–  viser le changement social en agissant sur le milieu des personnes

–  développer des actions de socialisation et de prévention

–  agir sur les institutions

Exemple : le groupe de paroles, le groupe de solidarités

Le travail social communautaire

Le DSL (voir article dans le blog)

 




1 Commentaire to “Réussir le devoir de politiques sociales : le DC4”

  1. une définition du domaine exploré est un plus dans l’introduction!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*