« Partir en guerre pour lutter contre le terrorisme « islamiste », c’est faux », selon Laurent LOUIS, un député belge indépendant : « Les dirigeants occidentaux prennent vraiment les peuples pour des imbéciles, avec l’aide de la presse, organe de propagande du pouvoir en place ».

« Partir en guerre pour lutter contre le terrorisme « islamiste », c’est faux », selon Laurent LOUIS, un député belge indépendant : « Les dirigeants occidentaux prennent vraiment les peuples pour des imbéciles, avec l’aide de la presse, organe de propagande du pouvoir en place ».
Lors d’un discours prononcé très récemment au parlement de Belgique, le député Laurent LOUIS, très controversé et reconnu persona non grata de la communauté juive, n’a pas fait dans la dentelle pour dénoncer ce qu’il appelle le vilain mensonge. Pour lui « au nom de la démocratie et de la lutte contre le terrorisme, nos Etats s’octroient le droit de violer la souveraineté de pays indépendants et de renverser des dirigeants légitimes (exemples : Iraq, Afghanistan, Tunisie, Egypte, Lybie et en Syrie) ». Il poursuit dans cet élan de cœur : « ces pays occidentaux ont participé à des crimes contre l’humanité et renversé à chaque fois des régimes progressistes et modérés, remplacés par des régimes islamistes dont la première volonté fut d’imposer la Charria ». Sur ce point il trouve bizarre l’attitude des dirigeants occidentaux. Il précise aussi : « en Syrie, des rebelles islamistes sont armés par la coalition occidentale afin de renverser Bachar AL ASSAD, en disant que 9 millions d’€ ont même été offerts par la Belgique ».

Ce n’est pas tout selon le député belge, « dans le nord de l’Afrique et au Moyen-Orient, les occidentaux participent à la mise en place de régimes islamistes…et disent lutter contre le terrorisme islamiste ? » Il s’insurge : « sous des apparences de bonnes actions, ils ne défendent que des intérêts financiers, dans une totale logique néo-colonialiste. En armant les rebelles islamistes, comme a été le cas pour Ben Laden, il assure que les pays occidentaux en profitent pour implanter dans les nouveaux pays conquis, des bases militaires, tout en favorisant leurs entreprises nationales : tout est donc stratégique ». Il cite qu’ « en Iraq, les américains ont mis la main sur le pétrole du pays ; en Afghanistan, les drogues telles que l’opium sont très utiles pour faire beaucoup d’argent assez rapidement ». De tels propos laissent sans voix.

… « En Lybie, en Tunisie, en Egypte, ou en Syrie, le but, selon lui, est de renverser les pouvoirs modérés pour les remplacer par des régimes islamistes qui deviendront gênants et que, très rapidement, nous attaquerons sans vergogne, sous prétexte de lutter contre le terrorisme ou pour défendre Israël. Pour lui, il en est certain, « les prochaines cibles sont connues : dans quelques mois, nos regards seront tournés vers l’Algérie et finalement vers l’Iran ».

« Faire la guerre pour défendre les intérêts des Etats-Unis ».

C’est ce que le député affirme, en appuyant aussi « pour défendre les intérêts de grandes sociétés comme Areva (l’uranium), pour mettre la main sur des mines d’or, au sein de contrats juteux dit-il, cela n’a rien de noble, et cela fait de nos pays des pays agresseurs et voyous…au nom d’intérêts financiers, géostratégiques, et néo-colonialistes ». Si l’on en croit ces propos, il s’agit donc d’une situation insoutenable, notamment pour des peuples qui croient en leur démocratie et en leur pouvoir national.

Dénoncer ce régime est, pour lui une fierté et un devoir, Quels que soient les risques que cela comportent.

« Depuis le début de l’opération française, monsieur LOUIS, répète encore et encore que le mensonge est organisé ».

… « Les journalistes font passer les opposants pour des débiles mentaux, alors qu’ils savent très bien que ces opposants ont parfaitement raison…des victimes du pognon à tout prix », dit-il.

L’un des mensonges pour le député, est qu’ « on nous dit que la France ne fait que répondre aux appels du président malien, on oublierait presque que ce président n’a aucune légitimité, et qu’il a été mis en place pour assurer la transition, suite au coup d’état de mars 2012 ». Il talonne dans ces termes que : « le président français François HOLLANDE, ose prétendre mener cette guerre contre les djihadistes qui menacent le territoire français et européen ; quel vilain mensonge », selon lui.

Toujours selon lui, « …pour effrayer la population, en augmentant le niveau de la menace terroriste, mettant en œuvre le plan Vigipirate, les dirigeants et les médias font preuve d’un culot inimaginable » (depuis cette semaine nous sommes passés au plan attentat).

« Comment peut-on, pour le député belge, sortir un tel argument alors que la France et la Belgique n’ont pas hésité à armer et soutenir les djihadistes en Lybie et que ces mêmes pays continuent actuellement de soutenir ces djihadistes en Syrie Les prétextes ne servent qu’à cacher des desseins stratégiques et économiques ».

Il continue, sur un ton de l’humour que « ce n’est pas demain que vous verrez un malien commettre un attentat en Europe, non ! A moins qu’on en crée un subitement pour mieux justifier encore cette opération militaire…pour justifier l’invasion, l’arrestation arbitraire, la torture et le massacre de population innocente ».

« La protection des droits de l’homme, autre argument, est selon lui, utilisé pour justifier l’invasion militaire, notamment au Mali ». L’objectif de la guerre au Mali est très clair : lutter contre la Chine et permettre à notre allié américain de maintenir sa présence en Afrique et au Moyen-Orient…une colonisation des temps modernes », fin de citation.

Il faut, selon celui-ci, « mettre un terme à notre participation à l’ONU, à l’OTAN et de sortir de l’Union Européenne, si cette Europe au lieu d’être un gage de paix, devient une arme d’attaque et de déstabilisation de pays souverains aux mains d’intérêts financiers et non plus humanistes ».

Il rappelle, par conséquent, au président Hollande, « au respect des obligations de la Convention de Genève, au respect des prisonniers de guerre…l’intention du président français est de détruire, oui de détruire les terroristes islamistes », fin de propos.

Si éventuellement ces propos du député belge s’avèrent véridiques, il est donc fort probable que nous serons alors soit spectateurs ou soit acteurs dans cette triste réalité quotidienne qui, malheureusement régit et dicte nos pensées, et donc nos comportements depuis près de trois siècles.

Stone ex nihilo pour Koezyon-Glob.fr




4 Commentaires to “« Partir en guerre pour lutter contre le terrorisme « islamiste », c’est faux », selon Laurent LOUIS, un député belge indépendant : « Les dirigeants occidentaux prennent vraiment les peuples pour des imbéciles, avec l’aide de la presse, organe de propagande du pouvoir en place ».”

  1. Bonsoir, je suis abasourdie par les propos de e Monsieur. Cependant dans le contexte actuel, d’informations de toutes sortes, comment vérifier la véracité de ces propos? Nous savons que les dessous de la politique sont scabreux, mais il faut quand même vérifier ces dires.

  2. la politique est un vaste océan, dont certains connaissent les profondeurs. nous citoyens sommes bien peu informés de tout ce qui se joue lorsqu’il y a des conflits, des guerres. cependant gardons à l’esprit que ce ne sont pas les intérêts des personnes qui sont primordiaux, mais ceux des nations, des groupes financiers et économiques.

  3. je reste sans voix. Ce député semble être au fait de beaucoup de choses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*