L’incendie de la cour Dantin : quelle suite est donnée aux familles sinistrées ?

L’incendie de la cour Dantin : quelle suite est donnée aux familles sinistrées ?
Le vendredi 31 octobre 2014, la Guadeloupe s’est réveillée en apprenant qu’un incendie à Vieux-Bourg aux Abymes avait mis plusieurs familles à la rue. Depuis que s’est-il passé, que sont devenues ces personnes qui ont tout perdu ?

Selon des sources proches et fondées, peu d’avancées dans ce dossier. Il s’agit bien de six ou sept familles qui se retrouvent depuis le jour de l’incendie à la rue. Ces personnes, pour la plupart, âgées, d’origine haïtienne, et en situation régulière généralement, dorment actuellement chez des amis, des proches ou de la famille. Il semblerait de plus que le maire n’ait toujours pas rencontré ces familles, selon une source concernée par l’incendie. Ce dernier explique également qu’un conseiller municipal de la commune aurait proposé le relogement pour certains, mais pas pour tout le monde.111

Ensuite, nous avons eu une conversation téléphonique avec une dame âgée sinistrée, recueillie chez des proches. Elle nous apprend qu’un suivi a débuté avec l’aide d’un travailleur social d’une annexe très proche du territoire, qui aurait remis aux familles sinistrées, qui ont tout perdu, un bon de 80 €, envoyé par la poste, pour l’achat de linge, et divers effets du quotidien.

La dame âgée est particulièrement inquiète de son sort, et de celui de ses anciens voisins, elle dit : « nou rivé sové yinki linj a domi ki té si nou ». Pour elle ce sera au cas par cas, car il faut attendre l’attestation délivrée par les pompiers (qui sont en période de grève), qui sera remise à la mairie, pour débuter les démarches de relogement. En attendant, c’est la solidarité entre amis, famille et proches, sinon elle dit avec beaucoup d’angoisse : «  moun la toujou an lari la ».

Koezyon-glob.fr




3 Commentaires to “L’incendie de la cour Dantin : quelle suite est donnée aux familles sinistrées ?”

  1. Peut-on savoir ce qu’il est advenu de ces personnes sinistrées? on n’entend plus rien à ce sujet.

    • pa ni news asi c moun sa yo vlé fè pou dé pa pou dot mè a minm pa gin tann sa nou di a

    • cette histoire c’est troublant. on a l’impression qu’il y a deux poids deux mesures dans tout ça!!!les choses ne sont pas dites franchement aux gens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*