L’école de prévention et de civisme, le 20 mars 2015 clôture d’une session de formation civique et citoyenne

L’école de prévention et de civisme, le 20 mars 2015 clôture d’une session de formation civique et citoyenne
Depuis 2010, le Service Civique a fait son arrivée en Guadeloupe, en tant que nouvel outil, notamment dans une visée de la Politique de la Ville, interministérielle, de la Prévention de la Délinquance, à l’accompagnement à la Citoyenneté, en vue de guider des jeunes vers l’insertion sociale et professionnelle. Rattaché à ce service, deux formations sont donc au programme, elles sont d’ailleurs obligatoires :

DSC_0006 – le PSC1, Prévention et Secours Civique n°1. Il s’agit en fait d’un diplôme de secourisme de premier niveau.

– La formation civique et citoyenne. Elle se déroule sur une semaine et a pour objectif d’intervenir sur trois volets avec des jeunes engagés :

– le volet social, afin de favoriser la cohésion sociale, cela en les informant sur les droits et devoirs du citoyen ;

le volet valeurs républicaines en sensibilisant le jeune sur son rôle d’acteur dans son contexte historique, socioculturel et géopolitique ;

– le volet santé en abordant des sujets comme la sexualité, l’estime de soi, les addictions, etc.

Koezyon-Glob a donc rencontré le groupe de cette formation. Ce sont des jeunes assez motivés, malgré une certaine timidité, arrivait au terme de cette semaine de formation. Leurs formateurs de terrain, mesdames FANHAN Zélie et NEROME Marie-Félix ont précisé dans quel cadre ces jeunes effectuaient leur service civique. Ce dispositif concerne donc des jeunes âgés entre 16 et 25 ans, se déroule sur 6 à 12 mois et n’est pas renouvelable. Les jeunes sont reçus en stage par des associations qui ont un agrément, et ces dernières proposent aux jeunes des missions d’utilité publique. Les jeunes bénéficient, à cet effet, d’un tutorat, qui leur sera fort utile pour mettre en place leur projet, pas forcément en lien avec la DSC_0005mission qu’ils effectuent. En outre, ils doivent effectuer la formation civique et citoyenne d’une durée d’une semaine. Sur la Guadeloupe, seuls deux centres disposent de l’agrément pour cette formation civique et citoyenne, dont l’Ecole de Prévention et Civisme.

Lors de cette rencontre, chaque jeune a été invité à s’exprimer, et a fait part de son projet professionnel, conscient que de gros efforts seront à fournir, et qu’il faudra de l’assiduité dans le travail. Des projets divers et variés ont alors été présentés, allant des métiers comme assistante maternelle, à expert comptable, en passant par le métier de secrétaire ou d’éducateur spécialisé. Il était évident qu’il y a déjà une réflexion de faite et des idées sont bien présentes, l’accompagnement aussi. Il faut maintenant de l’investissement personnel, à long terme.

Samuel CAZOMONT, le directeur de la structure, a lui-même mis en avant cette idée en leur rappelant qu’il « fallait être déterminé, même quand une porte se ferme, la détermination, ça fonctionne quand on veut arriver ».

Il faut retenir de la manifestation, la définition du service civique faite par ces jeunes et qu’ils se sont appropriés : « C’est une action volontaire au service de l’intérêt général, avec pour objectif de devenir un citoyen participatif, actif et responsable ». Tous ont reconnu les progrès effectués dans leur comportement quotidien et leur rapport à leur environnement et sont déterminés à travailler dur pour réaliser leur projet.

Koezon-glob.fr




2 Commentaires to “L’école de prévention et de civisme, le 20 mars 2015 clôture d’une session de formation civique et citoyenne”

  1. En matière d’insertion l’offre devient plus importante pour les jeunes. Il faut que les intervenants soient de qualité pour donner à notre jeunesse de vraies chances de faire leur place sur le marché de l’emploi.

  2. Bravo à nos camarades. En tant que jeunes nous voulons avoir un travail, un avenir dans notre île.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*