4 Commentaires to “Le Gouvernement s’engage pour la gratification des stages des étudiants en travail social”

  1. En réponse à Stone, je voudrais lui dire qu’accueillir les stagiaires est un vrai travail pour le référent. De plus, le travail quotidien est aussi retardé car on doit prendre le temps d’expliquer nos pratiques, les situations, de répondre aux questions.
    Je te rejoins sur le fait que la rémunération des stagiaires est justifiée, car souvent ils n’ont pas de revenus et fournissent pour certains un vrai travail.

  2. On ne ressent pas encore l’impact de cette décision au sein de mon institution, mais je suis vigilante.
    J’espère que mon employeur ne limitera pas l’accueil des stagiaires car généralement une dizaine de stagiaires est accueillie. De plus, pour encourager l’arrivée de stagiaires, il y a une gratification de 80€ par mois pour les professionnels. Parallèlement, les agents peuvent préparer le DEASS tout en étant rémunérés pendant 3ans.
    Selon moi, dorénavant les seuls stagiaires seront les boursiers ou les agents déjà rémunérés…. Les stagiaires sont dans des situations précaires et je comprends et soutiens cette décision. Cependant, ne nous leurrons pas, l’argent va mener les discussions dans les assemblées ministérielles, communales et départementales. Dommage pour les stagiaires qui seront forcément les perdants!!!!!
    Courage à vous tous!

  3. je trouve que c’est la moindre des choses de gratifier, de rémunérer un stage long, quand on sait qu’une grande quantité de professionnels profitent de la présence d’étudiants au sein d’institutions pour leur refiler les gros bébés…et eux ce faisant trouvent du temps libre pour vaquer à des occupations plus personnelles ou de loisirs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*