La prison en Haïti : …un luxe pour lequel les prisonniers doivent payer…

La prison en Haïti : …un luxe pour lequel les prisonniers doivent payer…

La population carcérale, à travers les différentes juridictions du pays, est évaluée à plus de 10 000 détenus, dont 80% sont en détention préventive prolongée. Au pénitencier national où sont incarcérés la majorité des détenus, les conditions de vie sont déplorables.

Odeur nauséabonde, chaleur accablante et promiscuité. Voilà le lot quotidien des locataires du pénitencier national, le plus grand centre de détention du pays. Les détenus y sont entassés comme des sardines. Certains prisonniers passent souvent la nuit debout, d’autres dorment suspendus dans des hamacs de fortune fabriqués avec des morceaux de tissus.

Pour l’instant l’effectif des prisonniers écroués au pénitencier national est évalué à 4 056 individus. Pourtant, cet espace a été construit pour accueillir 800 prisonniers environ. Une cellule conçue pour recevoir 30 détenus peut en accueillir 150. Dormir n’est pas possible dans de telles conditions. Mais les prisonniers y arrivent quand même. A leur manière. Un petit matelas d’une place, ou du moins ce qui en reste, doit accueillir 3 prisonniers. C’est pourtant un luxe pour lequel les prisonniers doivent payer.

 Emisyon Dous Makos




4 Commentaires to “La prison en Haïti : …un luxe pour lequel les prisonniers doivent payer…”

  1. Même les plus méchants ont droit à des conditions décentes. Mais on réfléchit, je pense, avant de se retrouver la. ce n’est pas le « club mesd ». Car à entendre certains jeunes en Gpe, la prison, ce n’est pas si terrible

  2. NON NON NON!!! et l’on continue à envoyer de l’aide humanitaire sans condamner le Président et l’exhorter à trouver une solution rapide avec la quantité de terres prêtes à accueillir des cabanes et occuper ces prisonniers à mutualiser leurs forces pour planter de quoi les nourrir, faire une expérimentation encadrée par l’ONU et tous les pays qui ont passé des accords de reconstruction avec Haîti. L’expérience d’un pénitencier aux états unis qui est devenu un éco-village autonome l’application d’un modèle de développement durable exige. Compostage, maraichage, plantation de fruits et arbres fruits à pain et bananes, ignames, manioc et farine etc.

    N’envoyez plus d’argent si le président ne résous pas le problème de ces prisonniers. C’est une pétition qui prends son sens humanitaire.
    réagissez lecteurs de KOEZION-GLOB

    • stone ex nihilo // août 14, 2014 á 12:45 // Répondre

      eh oui!!! c’est ça la gouvernance de ce pays…aucun dictateur d’haïti jusqu’à today n’a fait quelque chose de concret pour le peuple…même les artistes ne dénoncent plus ce qui se passe…la preuve, leur président c’est sweet nicki…un monsieur qui a fait un concert en string, allez voir sur you tube…je dis qu’il faut arrêter les conneries…je n’ai rien contre les haïtiens mais ce pays est maudit de par la façon dont les haïtiens eux-mêmes ont remporté leur combat pour l’indépendance, lisez l’histoire de ce pays vous saurez…

      • Je suis tout à fait d’accord avec stone car ce week-end on a pu encore entendre un épisode malheureux sur ce pays avec une nouvelle affaire Aristide. Je me demande si on peut encore l’appeler « le père Aristide ». Quoique, on se rend bien compte qu’il y a un énorme problème en Haïti : même un prêtre est soupçonné de trafic de stupéfiants!!! On savait déjà que ce pays depuis la nuit des temps est une plaque tournante de la cocaïne, mais delà délivré un mandat international contre cet homme dit d’église, c’est la preuve que les têtes tombent une après l’autre…et je pense très fermement que la saison n’est pas terminée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*