Grande marche pour la liberté d’expression à Pointe à Pitre

Grande marche pour la liberté d’expression à Pointe à Pitre
charl1Ce dimanche 11 janvier 2015, la Guadeloupe a marqué elle aussi son soutien au mouvement national, voir mondial « Je suis Charlie », après les attentats survenus contre le journal Charlie Hebdo et les attaques perpétrées notamment envers la police.

Plus d’un millier de personnes ont donc défilé hier dans les rues de Pointe-à-Pitre, journalistes, policiers, représentants religieux et citoyens, se sont même donnés la main et ont entonné la marseillaise devant l’hôtel de ville.

Face aux dramatiques évènements survenus en France avec la mort de 20 personnes, notamment des dessinateurs de Charlie hebdo journal satyrique, chacun a voulu montrer qu’ il faut protéger la liberté d’expression, si chère à la République.

Koezyon-Glob.fr




13 Commentaires to “Grande marche pour la liberté d’expression à Pointe à Pitre”

  1. les vagues continuent après la marche de dimanche 11 janvier. De vraies questions portent sur les limites que chacun doit se fixer. Le Papa a lui m^me pris position en déclarant que la liberté d’expression ne veut pas dire manquer de respect à la religion de l’autre.
    Pour ce qui est des jeunes qui se réfugient dans l’islam radical, la réflexion sur les causes de ce positionnement doit être débattue pour pouvoir inverser cette tendance. Elle est sans aucun doute le signe visible d’un mal-être, d’une absence de réponses à certaines attentes.

  2. Je crois que les attentats contre charlie hebdo ce 7 janvier a mis en lumière des question de société qu’il faudra aborder en toute objectivité et sincérité : la liberté d’expression, la laïcité, le mal-être des jeunes issus de l’immigration, le terrorisme etc…. le débat ne fait que commencer

    • Le débat ne fait que commencer pour qui fabienne ? Pour nous les petits oui, pas pour les dirigeants et les protégés de la nation qui ont déjà conclu qu’il est clos. Alors faudra soit se résigner, ou soit s’indigner et monter au front. Par contre, sur ce dernier point, nombreux sont les lâches qui parlent sur Facebook de ci de ça, mais en réalité yo pè.

  3. C’est bien tout ça. A quand notre marche guadeloupéenne pour légalité, l’entente et l’arrêt de la profitasyon?

    • stone ex nihilo // janvier 14, 2015 á 8:27 // Répondre

      Max il ne faut pas rêver quand même. Nous entrons dans une nouvelle ère sociétale d’ores et déjà. Les directives seront imposées et non plus concertées. Le changement est en cours…

  4. J’ai regardé avec un grand intérêt notre marche pour la liberté d’expression, « je suis charlie », made in Gwada.
    Cela était une réussite. Une grande foule a répondu à l’invitation.
    Nos politiques aussi étaient présents, souriants, côte à côte. Mè yo pa fouti mété yo main dans la main pou rézoud pwoblèm a péyi la.

  5. Je suis Charlie. Cependant, je trouve dommage que d’autres actes odieux, abjects perpétrés sur des civils n’aient pas une telle portée : 2000 morts au Nigéria….ne les oublions pas!!!

    • C’est vrai que j’ai envie de crier « je suis Charlie » face à ces faits odieux comme vous dites et gratuits d’ailleurs je le crie haut et fort, pourtant il ne faut pas que la liberté d’expression bascule dans le dénigrement et la caricature négative. Ne tentons pas l’autre, sachons garder nos limites et de la retenue dans nos propos.

  6. Une pensée pour la policière martiniquaise dcd…

  7. Nous avons vécu un véritable choc en France avec ces actes de terrorisme. Une pensée pour toutes les victimes et beaucoup de courage à leurs parents dans cette terrible épreuve. J’ai beaucoup regardé un peu ce qui se dit sur les réseaux sociaux et les « je suis charlie » côtoient aussi les « je ne suis pas charlie. ». C’est donc qu’il y a une vraie interrogation la liberté d’expression.

  8. Nous ne reviendrons pas sur les événements en eux mêmes qui sont condamnables. Cependant nous pouvons toujours nous interroger sur les limites à la liberté d’expression. En France cohabite des communautés et des cultures différentes. Le « vivre ensemble » demande forcément du consensus, pour que cohabite les différences avec comme chapeau, les valeurs de la république.

  9. stone ex nihilo // janvier 12, 2015 á 2:54 // Répondre

    La marche est un symbole pour certains, le changement de comportement est recommandé pour d’autres…à chacun sa vision des choses. L’homme occidental reste toujours égal à lui même et ça je pense que cela ne changera pas.

    • C’est triste d’entendre et de voir comment des attentats sont commis dans le monde, tout cela à cause de la bêtise humaine. L’homme est méchant, il veut toujours plus, il veut dominer l’autre, l’annihiler le déposséder de tout ce qu’il a. Il n’y a jamais de réaction, s’il n’y a pas d’action en amont. A quoi bon de dire que tel ou tel a raison : tous coupable, tous responsable. La méchanceté pousse à faire des atrocités souvent sous couvert de soit la religion, soit le mensonge, soit pour une pseudo paix, soit pour légitimer une race au-dessus d’une autre, etc. De toute façon tout ceci finira mal, aucun pays n’est à l’abri. Le remède est que chacun reste chez soi et ne vole pas à l’autre ses richesses. Ensuite la terre se portera mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*